Injection soufflage

Dans un premier temps, la matière est injectée pour former une paraison (préforme) également surnommée « chaussette », dont la forme évoque un « tube à essai ». Le col de la préforme a déjà sa forme définitive : c’est la partie qui sert à tenir la future bouteille pendant l’opération de soufflage, elle ne peut donc pas être elle-même déformée. Par ailleurs, s’il est prévu de mettre un bouchon, la forme du col intègre le système de fixation, par exemple le pas de vis : le procédé d’injection est idéal pour obtenir des formes complexes. Pour le soufflage, la préforme est enfermée dans un moule de soufflage ayant la forme désirée. Le moule est formé de deux demi-coquilles et un fond amovible, cette séparation permettant le démoulage. La tuyère de soufflage vient s’appliquer sur le col, et de l’air comprimé (le plus souvent) est injecté dans la cavité par l’orifice de la préforme afin de plaquer la matière contre l’empreinte. La pression de soufflage est de quelques dizaines de bars. Le polymère se refroidit au contact du moule et fige la pièce dans sa forme finale.

Découvrez nos machines d’injection-soufflage NOVAPAX en cliquant ici

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :